Archives par mois : février 2016

OuestFrance Entreprises – Avec Elderis, les seniors gardent le contact via la télé

23 février 2016

Rennes du numérique : l’entreprise propose un bouquet de fonctionnalités directement accessibles via la télévision.

Ouestfrance.fr Entreprises

 Une création d’entreprise

Forts de leurs quinze années d’expérience commune, Jean-Jacques Hennin, 56 ans, et Tahar Boussaha, 51 ans, ont décidé, en 2010, de créer leur entreprise. Elle s’appelle Elderis et est installée sur le campus de Beaulieu.

Son but ? Améliorer la vie des personnes dépendantes, grâce aux nouvelles technologies, et faciliter la communication avec l’entourage de la personne, aussi bien la famille que le personnel médical ou encore les prestataires de services.

Comment ? Elderis transforme les téléviseurs en objets connectés. Avec sa télécommande, l’utilisateur peut échanger des SMS, des courriels, partager des photos, des vidéos, jouer ou consulter son agenda.

 Téléviseur ou téléphone

« L’idée est de partir de quelque chose déjà existant, souligne Jean-Jacques Hennin. Le téléviseur ou le téléphone sont des objets très répandus chez les séniors, donc l’appréhension vis-à-vis des nouvelles technologies est moins importante et permet une familiarisation plus facile avec le service. Aujourd’hui, nous proposons même des tablettes tactiles pour ceux qui sont plus à l’aise. »

À l’été 2014, Vivago, une entreprise de montres connectées à téléalarme, décide d’investir majoritairement dans Elderis. Elle apporte son expérience du marché et permet à Jean-Jacques Hennin et Tahar Boussaha de développer leur activité. Elderis a ainsi décroché un projet expérimental à grande échelle sur plus de 500 résidents avec la ville de Brest en 2015.

« Certains particuliers font aussi appel à nous pour leurs proches », précise Jean-Jacques Hennin. Pour ces personnes, Elderis offre un suivi particulier grâce à un abonnement variable en fonction de leur besoin, de moins de 10 € par mois à plusieurs dizaines d’euros, incluant un éventail d’options sans engagement.

Comptant quatre salariés, l’entreprise espère prochainement se rapprocher des pharmacies et des mutuelles.

 

Sources : www.entreprises.ouest-france.fr