Elderis maintient le lien social par la télévision

Santé social : le défi du maintien à domicile des seniors

La start-up rennaise développe un bouquet de services destinés aux seniors et utilisables à partir d’un téléviseur.

 Santé social : le défi du maintien à domicile des seniors

Santé social : le défi du maintien à domicile des seniors

Les personnes âgées ne sont pas toujours très à l’aise avec le maniement des portables, des tablettes ou des PC. En revanche, elles savent toutes se servir d’un téléviseur et d’une télécommande. Partant de ce constat, la jeune société rennaise Elderis a conçu une série de services dédiés au maintien à domicile. « Nous avons, précise Jean-Jacques Hennin, le dirigeant d’Eldesis, créé notre propre portail Web d’accès réservé et sécurisé à partir duquel peuvent se connecter la famille, le médecin traitant, les services sociaux… » .

En bas à droite de l’écran de télévision de la personne âgée s’affichent les différents messages qui lui sont envoyés pour une prise de médicament par exemple, une alerte en cas de canicule, un mail de sa famille ou du service de portage des repas à domicile. Elle dispose d’une télécommande spécifique très simple d’utilisation afin de répondre par message audio ou grâce à un clavier.

 

Le portail Web est aussi relié au téléphone de l’utilisateur, il est donc possible de lui passer un coup de fil qu’il recevra en visioconférence sur le téléviseur. « En revanche, continue Jean-Jacques Hennin, il n’y a pas de caméra dans le logement du senior, c’est trop intrusif. » Pour les personnes âgées qui manipulent correctement les équipements multimédia, Elderis propose une tablette tactile à partir de laquelle ils ont accès à tous les services. Et les différents messages peuvent être vocalisés pour les personnes mal-voyantes.

 

Trois années de recherche collaborative

Pour créer sa solution Web, Elderis a effectué trois années de recherche collaborative dans l’incubateur de l’école d’ingénieurs Télécom Bretagne à Rennes. Elle a aussi récupéré les avancées du projet nommé Mazadoo – mes aïeux en langue bretonne – labellisé par le pôle de compétitivité Images & Réseaux. Elderis commence à déployer sa solution. « Une entreprise d’aide à la personne située dans le département des Hautes-Alpes va équiper ses clients », dit encore le dirigeant, entouré de quatre collaborateurs.

Pour accélérer son développement, la start-up a cédé au cours de l’été dernier la majorité de son capital à l’entreprise parisienne Vivago qui commercialise une montre connectée équipée d’une téléalarme. Elle se charge de vendre des abonnements pour le compte d’Elderis, « ils sont de l’ordre de 25 euros par mois pour l’ensemble des services », indique Jean-Jacques Hennin. Des traductions sont prévues pour qu’Elderis puisse proposer son bouquet en Allemagne et en Grande-Bretagne. L’objectif est de réussir à décrocher 1.000 abonnés dans un premier temps. Les pharmaciens sont également approchés afin qu’ils proposent cette solution à leurs clients les plus âgés.

Stanislas du Guerny, Les Echos – Correspondant à Rennes